ahmedbensaada.com

Il y a pire que de ne pas être informé: c’est penser l’être

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Orient/Occident Lettre à Ghada, dernière victime du plomb durci

Lettre à Ghada, dernière victime du plomb durci

Envoyer Imprimer PDF

 

Ghada Riad Rajab Abou Halima est la dernière victime du génocide israélien contre Gaza pendant l’opération « Plomb durci ». Brûlée au phosphore blanc le 4 janvier 2009, elle ne mourut que le 29 mars 2009, soit onze semaines plus tard, dans un hôpital égyptien où elle était soignée. Elle trépassa à 21 ans, suivant les sept membres de sa famille qui ont trouvé la mort le jour même de l'attaque.

 

Ghada (21 ans) avait 43% de la surface de son corps brûlé par le phosphore blanc, avant de décéder des suites de ces brûlures.

http://www.sodahead.com/world-news/if-this-is-israels-peacewhat-are-we-to-say-of-her-wars/blog-168369/?link=ibaf

 


Ma chère Ghada,

Cela fait une année que les disciples de Bengourion, aux cœurs plus durcis que le nom de baptême de leur opération  mortifère, ont lancé leur arsenal sur la population de Gaza.

Ils ont fait leurs classes avec Deir Yassin et Sabra et Chatila. Mais à Gaza, ils sont passés à une autre ère, celle de l’expérimentation à grande échelle d’armes de destruction hautement perfectionnées. Et ils ont réussi dans leur sale besogne : 1417 tués, dont 926 civils (313 enfants et 116 femmes) [1]. Phosphore blanc, DIME, GBU-39, rien de l'attirail du parfait exterminateur moderne n’a été oublié.

C’est ce phosphore blanc qui a brûlé ta chair et celle de ta fille Farah. Cette invention de Satan a calciné ton beau-père Saadallah et ses enfants Aberrahim, Zeyd et Hamza ainsi que sa petite fille Shahd qui n’avait pas encore vécu son deuxième printemps.

Ce sont ces DIME  (Dense Inert Metal Explosive) qui ont effaré des chirurgiens aussi chevronnés que le Norvégien Mads Gilbert ou l’Allemand Jan Brommundt qui a déclaré: « Quand on commence à opérer, tout semble en ordre... Mais ensuite on découvre des dizaines de minuscules particules dans tous leurs organes. On dirait qu’un certain type d’explosif ou d’obus les a dispersées partout, et ces blessures miniatures, impossible de les opérer » [2].

Ce sont ces GBU-39, capables de transpercer des murs de béton armé de 90 cm, qui ont non seulement disloqué les bâtiments, mais ont pollué l’air ambiant et le sol. En avril 2009, quelques jours après ta mort, une commission composée de spécialistes a analysé des échantillons de la terre de Gaza. Elle y a trouvé des substances radioactives comme l’uranium appauvri, le césium et l’oxyde de thorium. Toutes ces substances qui ont contaminé l’environnement pour des siècles sont cancérigènes et hautement toxiques [3].

Comme tu vois, même la Terre n'a pas été épargnée. Ni la Nature, d’ailleurs. Les oliviers ont été arrachés, les cultures détruites et les champs dévastés par les chars comme si la haine de l'autre, ayant atteint son paroxysme, s’était métamorphosée en une folie destructrice barbare et animale. Même la ferme de l’oncle Sameh, qui fournissait des œufs et de la volaille à toute la population de Gaza a été saccagée et ses milliers de poulets ont été ensevelis [4].

Cela fait une année que les disciples de Moshé Dayan, aux cœurs plus durcis que l’acier qui a servi à fabriquer leurs bombes, nous ont attaqué et rien n’a changé à Gaza. Désolation, déception, désillusion. Sais-tu qu’Israël a décidé d’élargir de 300 mètres la « zone-tampon » qui entoure la bande de Gaza? De nombreux fermiers palestiniens ont ainsi perdu leurs terres et l’agriculture en souffre beaucoup. Il parait que 46% des terres agricoles sont inexploitables depuis que les soldats se sont retirés. Tu vois, en plus du blocus qui interdit l’entrée de nourriture, les agriculteurs ont moins de parcelles à cultiver pour nos citoyens. Le chômage touche 40 % de la population et 70% d’entre elle vit avec un dollar par jour.

Pourtant, il y a eu des conférences pour la reconstruction de Gaza et les donateurs ont été généreux. Plus de  4 milliards de dollars ont été promis par la communauté internationale mais nous n’avons encore rien vu. Israël bloque tout et se moque de la Terre entière. Seuls 41 chargements de matériaux de construction ont été autorisés à entrer dans Gaza, alors qu’il en faudrait des milliers pour reconstruire toutes les maisons, les écoles, les hôpitaux, les bureaux…

Cela fait une année que les disciples de Sharon, aux cœurs plus durcis que le béton armé du mur de la honte qu’ils ont érigé, nous ont décimés et nos bourreaux sont encore libres comme le vent. Bien sûr, il y a eu beaucoup de gesticulations. Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU a chargé l'ex-procureur du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie et pour le Rwanda, Richard Goldstone de mener une enquête sur le génocide de Gaza. Un rapport de 575 pages a été rédigé où la responsabilité de l’état sioniste a été clairement établie [5]. Ce rapport a été évidemment dénigré par Israël et ses acolytes qui ont eu l’outrecuidance d’accuser M. Goldstone de partialité.

Pis encore. Même si des militaires juifs ont accusé leurs collègues de crimes de guerre et que la nouvelle ait été relayée par les médias israéliens [6], les génocidaires narguent encore nos morts.

Je sais que les lignes qui suivent vont t’attrister, mais j’ai décidé de les écrire pour te mettre au courant de la perfidie des gouvernements de certains pays arabes. Tzipi Livni, ancienne ministre israélienne des Affaires étrangères et l’une des responsables du génocide de Gaza, a été invitée au Maroc le 21 novembre dernier. Elle a assisté en toute impunité au forum économique de Tanger et il paraît même qu’elle ait été acclamée [7]. Ironie du sort, cette même Livni qui est accueillie avec honneur dans certains pays arabes ne peut pas mettre les pieds en Grande-Bretagne où un mandat d’arrêt pour crimes de guerre a été lancé contre elle [8]. Malheureusement, tout comme l’Espagne, ce pays démocratique veut modifier sa législation pour que les génocidaires ne puissent plus être importunés sur son sol.

Mais non, il ne s’agit pas de tous les génocidaires. Certains le sont plus que d’autres et les Israéliens s’en sortiront toujours. Ce n’est pas le cas  du  président du Soudan qui a le malheur d’être à la fois Arabe et Africain. Luis Moreno-Campo, procureur de la Cour pénale internationale, accuse M. Omar El-Béchir de  génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre au Darfour. Comme j’aurais aimé lire cette phrase avec deux noms propres différents : Tzipi Livni et Gaza.

Ce n’est pas tout, le meilleur est à venir. La junte militaire guinéenne vient d’être accusée de crimes contre l’humanité pour des meurtres commis lors de la répression d’une manifestation qui a eu lieu le 28 septembre dernier, soit moins de trois mois plus tard [9]! Qu’est-ce qu’il peut être efficace ce tribunal pénal international lorsqu’il ne s’agit pas d’Israéliens! Chapeau, M. Moreno-Campo.

De son côté, le président égyptien a reçu son homologue israélien le 21 novembre 2009 pour, soi-disant, discuter du processus de paix. Mais, moi, je pense que c’est plutôt pour asphyxier encore plus Gaza. En effet, on vient d'apprendre que le gouvernement égyptien a décidé de construire une barrière métallique de dix kilomètres de long et qui peut s’enfoncer jusqu’à trente mètres de profondeur pour que la prison à ciel ouvert qu’est Gaza soit parfaitement étanche.

Il y a une anecdote que je ne peux passer sous silence. C’est le genre d’histoire dont tu raffoles. Le royaume hachémite a lui aussi défrayé la chronique. Au plus fort des bombardements sur Gaza, le chien du couple royal est tombé gravement malade. Que faire pour sauver cette chère bête?  Le chien fut emmené secrètement à l’hôpital vétérinaire israélien de Beit Dagan pour y être soigné. Malheureusement, les spécialistes ne purent le sauver et la dépouille mortelle fut renvoyée en Jordanie [10]. Je n’ose pas imaginer la peine de la reine Rania et de son époux. Inconsolables…

Cela fait une année que les disciples de Golda Meir, aux cœurs plus durcis que le métal de leurs chars, ont broyé nos chairs et la politique d’Israël et des États-Unis est toujours la même. Il est vrai que l’état sioniste a changé de gouvernement mais les politiciens qui sont en place sont encore pires que ceux d’avant. Je te citerai juste celui qui s’occupe des affaires étrangères, un certain Avigdor Lieberman qui a obtenu ses gallons comme videur de boîte de nuit. Considéré comme le dirigeant le plus xénophobe de l’histoire israélienne, cet énergumène avait suggéré d’utiliser l’arme nucléaire sur Gaza ou de noyer les prisonniers politiques palestiniens dans la Mer morte. Tu ne devineras jamais comment se nomme son parti: Israël Beiteinou. Sait-il au moins que le nôtre est : Falestine Beitouna?

Les États-Unis ont eux-aussi un nouveau gouvernement dirigé par le premier président noir de leur histoire. Il poursuit la même politique que ses prédécesseurs : ce n’est pas la couleur de peau qui va changer la couleur politique. Amnesty International a révélé que le nouveau gouvernement américain a livré plus de 300 containeurs d’armes à Israël le 22 mars 2009, soit plus de deux mois après la fin du conflit [11]. Et qui sait combien de bateaux ont été livrés depuis et qui n’ont pas été démasqués?

Depuis qu’il est en place, le président américain enchaîne discours sur discours car il excelle dans ce genre d’activités. Sais-tu, il est tellement bon dans les discours qu’il a réussi à décrocher un prix Nobel. Pas un Nobel des discours, non, celui de la paix. Comme si la paix se faisait avec de la parlotte.

Repose en paix, ma chère Ghada. Ne te soucie de rien, tes filles sont entre de bonnes mains et nous chérirons ta mémoire. Et aussi celles des 1416 autres dont le seul tort était de vouloir vivre libres sur leurs propres terres.

Et n’oublie jamais : Falestine Beitouna…

 


Références :

  1. Palestinian Centre for Human Rights. (Page consultée le 21 décembre 2009). « PCHR Contests Distortion of Gaza Strip Death Toll », [En Ligne]. Adresse URL: http://www.pchrgaza.org/files/PressR/English/2008/44-2009.html
  2. Une interview très explicite du Dr. Jan Brommundt peut être visionnée à l’adresse suivante : http://www.alternet.org/blogs/video/121917/did_israel_use_a_horrific_%27new_weapon%27_in_gaza/
  3. Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire. (Page consultée le 22 décembre 2009).   «  Rapport sur l’utilisation d’armes radioactives dans la Bande de Gaza pendant l’opération « Plomb durci » (27 décembre 2008 - 18 janvier 2009) », [En Ligne]. Adresse URL: http://www.acdn.net/
  4. Lire l’excellent rapport d’un groupe d’ONG intitulé « Abandon  de Gaza : Aucune reconstruction, aucune réparation,  plus d’excuses. Rapport un an après l’opération Plomb durci » qui vient de paraître et qui peut être téléchargé à l’adresse suivante : http://www.amnesty.fr/var/amnesty/storage/fckeditor/File/crisisinaction_gaza_french.pdf
  5. Le rapport Goldstone peut être téléchargé intégralement de l’adresse suivante : http://www2.ohchr.org/english/bodies/hrcouncil/specialsession/9/docs/UNFFMGC_Report.pdf
  6. Amos Harel, Correspondant du journal Haaretz. (Page consultée le 22 décembre 2009). « IDF in Gaza: Killing civilians, vandalism, and lax rules of engagement », [En Ligne]. Adresse URL: http://www.haaretz.com/hasen/spages/1072040.html
  7. Juif.org. (Page consultée le 22 décembre 2009). « Maroc : une ovation pour... Tzipi Livni», [En Ligne]. Adresse URL: http://www.juif.org/le-mag/233,maroc-une-ovation-pour-tzipi-livni.php
  8. Radio-Canada.ca. (Page consultée le 22 décembre 2009). « Un mandat d'arrêt vise Tzipi Livni », [En Ligne]. Adresse URL: http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2009/12/15/008-livni-mandat.shtml
  9. RFI. (Page consultée le 22 décembre 2009). « La junte accusée de crimes contre l'humanité », [En Ligne]. Adresse URL: http://www.rfi.fr/contenu/20091221-lonu-parle-crimes-contre-lhumanite-guinee
  10. YNet. (Page consultée le 22 décembre 2009). « King Abdullah's dog dies in Israel», [En Ligne]. Adresse URL: http://www.ynet.co.il/english/articles/0,7340,L-3693607,00.html
  11. Amnesty International. (Page consultée le 22 décembre 2009). « Des munitions en provenance des États-Unis livrées à Israël», [En Ligne]. Adresse URL: http://www.amnesty.org/fr/news-and-updates/news/us-munitions-delivered-israel-20090402

 


Cet article a été publié le 28 décembre 2009 par le "Quotidien d'Oran" (p.8)

Consultation sur le site du journal:

http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5131520&archive_date=2009-12-15


 

"Tears of Gaza" (Les larmes de Gaza)

Un film de Vibeke Løkkeberg

 

Film émouvant sur les atrocités commises par les Israéliens lors du massacre de Gaza. Il y est question de la famille Abou Halima à la 39e minute. On peut y voir la petite Farah et Mohammed, l'époux de Ghada.

 

 

Note :

Vibeke Løkkeberg est née en Norvège. Elle est actrice, réalisatrice, scénariste et écrivaine. Elle a réalisé plusieurs longs métrages dont The Revelation (1977), Betrayal (1981), Hud (1986), projecté à la section Un Certain Regard section au festival de Cannes, Måker (1991), Der gudene er døde (1993), et Tears of Gaza (2010).

Vibeke Løkkeberg was born in Norway. She is an actor, director, screenwriter and author. She has directed several features, including The Revelation (1977), Betrayal (1981), Hud (1986), which screened in the Un Certain Regard section at the Cannes Film Festival, Måker (1991), Der gudene er døde (1993), and Tears of Gaza (2010).

 


AddThis Social Bookmark Button