ahmedbensaada.com

Il y a pire que de ne pas être informé: c’est penser l’être

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Orient/Occident Edwy Plenel évoque Kamel Daoud

Edwy Plenel évoque Kamel Daoud

Envoyer Imprimer PDF

 

SILA (Alger), le 1er novembre 2016

 

Kamel Daoud, le chroniqueur du Quotidien d’Oran, et l’auteur du fameux « Meursault, contre – enquête » , malgré son absence (d'ailleurs remarquée) au Sila 2016, a été évoqué au moins une fois. C’était lors de la conférence-débat donnée par Edwy Plenel, lundi passé, à la Safex, et précisément en réponse à une interpellation par un des présents sur une « censure » qu’aurait subi Kamel Daoud en France . Une question qui aura surpris plus d’un parmi l’assistance, et en premier lieu le journaliste français.  « Peut-être que j’ai loupé quelques chose, mais je n’ai pas le sentiment que Kamel Daoud était censuré en France puisqu’il écrit dans Le Point, il fait des conférences etc. » a répondu le co-fondateur de Mediapart.  Il se « penchera » après plus longuement sur l’écrivain algérien. Edwy Plenel commencera d'abord par lui lancer des fleurs pour s’être exprimé « par rapport à la situation algérienne » sur les « pesanteurs » et « blocages » qu’il ressentait.  Le journaliste français ajoutera « j’estime qu’il en a non seulement le droit mais c’est tout à son honneur » avant de mettre un « mais » qu’il ne pouvait pas s’empêcher de rater puisque ça lui permettait de revenir au « débat français ». Il s’attaquera ainsi à « certains » qui veulent « annexer » l’auteur algérien « comme, on aime bien avoir son bon arabe son bon nègre, parce qu’il sert ce qu’on veut défendre ».  A la fin de cette « séquence », Edwy Plenel, lancera à l’encontre de Kamel Daoud « je pense qu’il est assez fier pour savoir refuser toute annexion de ce genre ».

Source

 

 


 

 

Strasbourg, le 5 mars 2016


Le 5 mars 2016 à Strasbourg, le directeur-fondateur du site d'information Mediapart, Edwy Plenel a animé une conférence débat et présenté par la même occasion son nouvel ouvrage : Dire Nous.

Répondant à une question d'"où va l'Algérie" sur la polémique causée par la tribune de Kamel Daoud  dans le new york times sur les réfugiés de Cologne, Plenel à tout d'abord dit apprécier le roman de KD puisqu'il avait auparavant  écrit un ouvrage similaire  (lui qui a séjourné longtemps en Algérie) avant de fustiger Daoud à la surprise générale déclarant : "il faudrait excuser Kamel Daoud et comprendre d'où il parle !" puis asséner le coup de grâce au journaliste reconverti écrivain en des termes aussi acerbes que surprenants : "Kamel Daoud est instrumentalisé par Manuel Valls qui a toujours fait l'éloge de la médiocrité !"

 

Source

 

 


 


AddThis Social Bookmark Button