ahmedbensaada.com

Il y a pire que de ne pas être informé: c’est penser l’être

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil "Printemps arabe" 21E SALON INTERNATIONAL DU LIVRE D'ALGER: LE STAND DE L'ANEP - Tout en finesse...

21E SALON INTERNATIONAL DU LIVRE D'ALGER: LE STAND DE L'ANEP - Tout en finesse...

Envoyer Imprimer PDF

29 octobre 2016

 

Le premier responsable de l'Anep rappelle que le choix éditorial de l'Agence est tout tracé: l'humanisme, la modernité, la quête du savoir.

Il est impossible de ne pas s'arrêter et s'attarder au niveau du stand des éditions Anep (Agence nationale d'édition et de publicité), situé à l'entrée du Pavillon central, car sa conception est d'une originalité exceptionnelle. Il a fallu sans doute qu'il y ait une touche de génie afin que le design dudit stand soit aussi attractif. C'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles les visiteurs prennent tout leur temps pour consulter les centaines de livres que proposent les éditions Anep. La particularité des livres que publie l'Anep, réside dans la diversité des thèmes et des auteurs. A travers cette démarche, l'objectif vise, sans doute, à refléter le mieux possible la diversité culturelle qui caractérise l'Algérie. A ce sujet d'ailleurs, Djamel Kaouane, président-directeur général de l'Anep souligne que l'Algérie a un riche passé culturel et elle a produit de grands écrivains, des penseurs et des philosophes: «Elle est enracinée dans la nuit des temps, et est à même de contribuer, elle aussi, par les livres qu'elle produira, à la pensée humaine.»
Le premier responsable de l'Anep rappelle que le choix éditorial de l'Agence est tout tracé: l'humanisme, la modernité, la quête du savoir. Djamel Kaouane souligne, en outre, dans l'introduction du catalogue de l'Anep, que la maison d'édition publique, qu'il dirige, possède déjà un catalogue conséquent, et elle a de grandes ambitions pour conquérir de nouveaux lecteurs, garder les anciens, rendre disponibles ses livres sur tout le territoire en faisant appel à un système de distribution performant et à l'e-book. «Notre défi est d'être la référence en matière de fabrication de livre, par le contenu et la qualité. En puisant dans notre passé, dans notre culture et en regardant vers l'avenir», conclut Djamel Kaouane. Pour ce Sila et depuis jeudi dernier, l'Anep a lancé un programme de ventes-dédicaces quotidien ainsi que des conférences débat avec souvent des conférenciers de haute facture. Concernant les auteurs qui vont venir «siéger» au stand des éditions Anep, on peut citer, entre autres, Ammar Belhimer pour Les printemps du désert, Zahir Ihadadène pour Histoire de la presse algérienne, Mohamed Balhi La route de l'or, Taklit Mbarek Slaouti Les Amazighs du Maroc)... La liste est encore longue. Concernant les conférences, l'Anep propose aussi un programme régulier avec notamment plusieurs thèmes. Hier d'ailleurs, Sami Kleib, auteur et journaliste syrien, devait donner une communication sur le thème de «La guerre syrienne, fruit d'une révolution ou complot». Alors qu'aujourd'hui Ahmed Bensaâda, universitaire algérien, installé au Canada, animera une conférence, organisée par l'Anep, sur le printemps arabe. Il dédicacera aussi son livre Arabesques. D'autres conférences sont prévues dont celle ayant pour thème: «Le Grand Moyen-Orient: cette tempête qui bouscule l'ordre du monde.» L'Anep prévoit, dans le cadre du Sila et à l'occasion du 62e anniversaire du déclenchement de la guerre de Libération nationale, une journée de commémoration et de devoir de mémoire le 1er Novembre.
La rencontre aura pour thème «Moudjahidine, le choix du coeur» et elle sera animée par le chercheur Daho Djerbal et l'auteur Rachid Khettab.

 


 

Source

 


AddThis Social Bookmark Button