ahmedbensaada.com

Il y a pire que de ne pas être informé: c’est penser l’être

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil "Printemps arabe" Tunisie : Le masque des cyberactivistes est-il tombé ?

Tunisie : Le masque des cyberactivistes est-il tombé ?

Envoyer Imprimer PDF

Le vent tourne pour nos jeunes cyber-dissidents tunisiens qui, dans peu de temps seront connu sous la dénomination de cyber-collabos américains. 
Ce n'est plus une hypothèse mais une thèse sérieuse, voire même un fait avéré.

Les Slim Amamou, Haythem el mekki, Azyz Amami, Emna Ben Jemaa, Lina Ben Mhenni, Emna El Hammi, Amira Yahyaoui, Lamia Slim. Yassine El-Ayari et le chef de la secte Farès Mabrouk , ...ont bel et bien été recruté par des ONG-écran de la CIA, qui, moyennant voyages gratuits et argent, les ont formés à la "révolution 2.0".

 

AFP : Fares Mabrouk et Slim Amamou ont été sélectionnés par le programme World Fellows de la prestigieuse université américaine de Yale. Des activistes turcs, chinois, libanais, vénézueliens, et même tunisiens se retrouvent ainsi à passer 6 mois tous frais payés dans l'un des meilleurs établissements universitaires des Etats-Unis."J'étais ici juste avant la révolution tunisienne, je suis rentré à Tunis le 10 décembre", à la veille de la révolte qui a abouti au renversement du régime de Ben Ali, se souvient Fares Mabrouk dans une interview à L'Agence France-Presse (AFP)

Le premier auteur à avoir démasqué ce complot est le physicien algéro-canadian Ahmed Bensaada, dans son livre "Arabesques Américaines". Dont nous étions  les premiers à en parler :  Arabesque Américaine : Le rôle des USA et CIA dans les révoltes arabe. Video

Depuis, les journalistes d'investigation et les chercheurs parviennent progressivement à reconstituer le puzzle et à remonter les filières. Dans cette analyse scientifique et remarquablement détaillée, le chercheur Yves-Marie Peryry apporte sa contribution très éclairante. Elle a été publié par le trèssérieux Centre Français de Recherches sur le Renseignement (CF2R), que dirige le professeur Eric Denécé. Par la même occasion, nous avons appris qu'un livre consacré au rôle des cyber-collabos tunisiens, égyptiens, libyens, yéménites et syriens dans le "printemps arabe", c'est-à-dire dans l'implosion du monde arabe, dans son aliénation par l'islamisme et dans sa remise sous les bottes des impérialistes et des colonialistes, était en préparation par deux journalistes français.

Nos héros cyber-collabos devraient s'en inquiéter.

Source: Tunisie Secret

 


AddThis Social Bookmark Button